En cas d’alerte aux poux le Super-Parent :

Vérifie si son enfant a des poux,

– Le rassure s’il en a,

– Ne traite pas l’enfant qui n’a pas de pou et ne lave pas ses cheveux à outrance, ce qui n’a aucun effet préventif et irrite le cuir chevelu,

– Ne traite pas les animaux : le « pou », ou « Pediculus Humanis », ne va jamais sur eux,

Traite immédiatement l’enfant infesté et son environnement,

– Bannit le sèche-cheveux, qui propulse les poux dans l’atmosphère et fait éclore les lentes,

– Avertit l’école/le centre : votre enfant n’a pas attrapé ses poux sur la Lune, il retournera à la source,

– Coupe à ras les ongles de l’enfant qui se gratte. La démangeaison est une réaction allergique à la salive du pou, elle n’est pas systématique, mais peut être suffisamment forte pour que l’enfant se gratte au sang.

– Met en place et apprend à son enfant les bons gestes de prévention pour éviter toute (ré)infestation.