Bronchiol…shit !

Vous appliquez déjà les conseils de Super-Parents face aux miasmes de l’hiver ? Bravo, mais avec un tout petit à la maison, des précautions supplémentaires s’imposent.

En période d’épidémie, ne mélangez pas les doudous ou serviettes de plusieurs enfants. Lavez régulièrement les jouets. Limitez au strict nécessaire le temps passé avec bébé dans les magasins, les transports en commun ou la salle d’attente du médecin.

Lavez-vous systématiquement les mains à l’eau savonneuse ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique sans rinçage avant de prendre soin de bébé. Les personnes enrhumées doivent si possible rester éloignées de l’enfant, ou à défaut porter un masque en papier couvrant le nez et la bouche le temps des symptômes ; vous en trouverez en pharmacie. Les biberons, tétines, brosse à dents, couverts et tasse de l’enfant sont à son usage exclusif.

La bronchiolite est malheureusement due à un virus résistant, commun et très contagieux, et s’il est objectivement difficile de maintenir strictement ces mesures pendant plusieurs semaines, les appliquer au maximum de vos possibilités réduira réellement les risques.

 

Le confort du malade

En cas de fièvre, habillez légèrement votre enfant et maintenez la température des pièces à environ 19°C.

Humidifiez la pièce et faites boire votre enfant régulièrement pour fluidifier ses sécrétions bronchiques et assurer une bonne hydratation.

Fractionnez ses repas pour ne pas trop charger son estomac déjà malmené et réduire les risques de vomissement. Faites des lavages de nez réguliers pour désencombrer l’enfant, surtout avant chaque repas et au moment du coucher.

Couchez-le sur le dos, le haut du corps légèrement surélevé par un petit oreiller plat placé sous son matelas.

Si les bisous sont proscrits, une présence tendre et bienveillante est indispensable.