On parle de fièvre quand la température du corps dépasse 38°C dans les bonnes conditions de mesure. C’est un mécanisme de défense naturel de l’organisme en cas d’infection qui ralentit l’invasion des microbes et rend les défenses immunitaires plus efficaces.

 

Chaud, chaud, oh lala…

thermomètre-médical-12429697

La température doit être prise alors que l’enfant est au repos depuis au moins 20 minutes, normalement couvert et dans une atmosphère fraîche.

  • la voie rectale (dans les fesses) est la plus fiable et peut être utilisée dès la naissance avec un thermomètre à bout souple. Elle est par contre désagréable et nécessite de réveiller l’enfant endormi pour prendre la mesure.
  • la voie tympanique (dans l’oreille), qui s’utilise à partir de l’âge de deux ans, est plus douce mais moins fiable, notamment à cause du cerumen (cire jaune naturelle de l’oreille qui peut être très abondante chez certains enfants) : attention de bien respecter le mode d’emploi.
  • la voie buccale ne convient aux enfants qu’à partir de cinq ans, car ils doivent être capables de garder la bouche bien fermée et de respirer par le nez pendant toute la durée de la mesure.

Lisez attentivement la notice de votre thermomètre, il est souvent nécessaire de corriger la température lue pour avoir la température réelle.

 

Quand consulter?

quand consulter

Vous devez consulter en urgence si :

  • la température de votre enfant  dépasse 40°C,
  • votre enfant réagit anormalement ou vous semble en détresse,
  • votre enfant vomit, a très mal à la tête et sa nuque n’est pas souple,
  • votre enfant a très mal au ventre, vomit, a la diarrhée ou du sang dans les selles.

Prenez rendez-vous avec le médecin qui suit normalement votre enfants si :

  • la fièvre part et revient sans raison apparente de façon chronique,
  • la fièvre dure depuis plus de 3 jours ou résiste au traitement,
  • votre enfant a fait une crise de convulsion fébrile simple.

 

La crise de convulsion fébrile

téléchargement

Très impressionnante, cette crise est en général sans gravité, isolée et ne laisse aucune séquelle. Ne cherchez pas à immobiliser votre enfant, veillez à ce qu’il soit au sol, idéalement couché sur le côté, retirez tout ce qui pourrait le blesser et notez l’heure de début de la crise.

Si elle a duré moins de 5 minutes et que votre enfant a totalement repris ses esprits en moins de 10 minutes, il n’y a ni risque ni urgence. Parlez-en avec votre médecin habituel.

Si la crise est plus longue ou que votre enfant ne semble pas bien récupérer, assurez-vous qu’il/elle est en sécurité, faites le 15 et expliquez le plus calmement possible la situation au médecin qui vous guidera.

 

Les bonnes attitudes de Super-Parent

pictogramme superparents

Elles vont aider à faire baisser la fièvre et améliorer le confort de votre petit malade :

  • Découvrez l’enfant, laissez-le légèrement habillé,
  • maintenez la température de la pièce à environ 19°C,
  • faites-le boire en petites quantités mais très régulièrement. Si la fièvre est très élevée, donnez plutôt de l’eau sucrée ou une boisson isotonique (sachets de soluté de réhydratation disponibles en pharmacie) afin d’éviter la déshydratation et l’apparition de crampes,
  • appliquez un gant de toilette ou une compresse mouillés avec de l’eau tiède sur le front. Évitez l’eau fraîche, la glace ou un bain frais : un écart trop important de température peut être source de malaise.

 

Quand traiter la fièvre?

  • systématiquement lorsque la température atteint 39°C,
  • quand la température atteint 38,5°C ET que l’enfant se plaint, gémit, a mal à la tête, cesse ses activités, est abattu,
  • si la fièvre dure plus de 48 heures.

En dehors de ces situations il faut « respecter la fièvre », c’est-à-dire lui laisser apporter son aide naturelle à l’organisme, et surveiller l’enfant.

Les traitements

téléchargement

Le traitement de référence de la fièvre est le paracétamol (Doliprane®, Dafalgan®, Efferalgan®), qui existe sous forme de sirop, suppositoire, sachet, comprimé effervescent, comprimé à laisser fondre dans la bouche ou à avaler. Respectez toujours ces doses et intervalles de prise (attention, risque toxique pour le foie au-delà) : 15mg par kilo toutes les 6 heures OU 10mg par kilo toutes les 4 heures. Le sirop de Doliprane®, qui ne se conserve que 6 mois après ouverture, est prédosé à 15mg par kilo : vous pouvez donc en donner si nécessaire une dose-poids toutes les 6 heures.

Ne donnez ni aspirine ni ibuprofène (Nurofen®, Advil®…) sans avis médical.

En homéopathie, donnez 5 granules toutes les heures de Belladonna 9CH, puis espacez les prises selon l’évolution de la température.

Les huiles essentielles ne font pas baisser la fièvre, mais elles peuvent y contribuer en attaquant directement les microbes lorsqu’elles sont antivirales et antibactériennes comme la Ravintsara, l’Eucalyptus radié ou l’Arbre à thé. Leur utilisation dépend de l’origine de la fièvre.